En Mai 1986, Serge Gainsbourg dresse le portrait de Charlotte dans Vogue. La photo de Guy Bourdin, que l’on voit dans le film « Charlotte For Ever » et qui figure encore aujourd’hui parmi les photos de Charlotte qui sont au 5bis illustre le texte.

charlotte gainsbourg guy bourdin 1986

charlotte et déjà gainsbourg

 

Charlotte et déjà Gainsbourg

« Angélique infernale danger. Unique au monde. Inimitable comme une liasse de cinq cents. Qui s’en approcherait, je veux dire morphologiquement, serait un faux flagrant et par là passible, si l’on s’en réfère à l’article cent trente-neuf du code pénal, de réclusion criminelle à perpétuité. Sensibilité exacerbée, photogénie stridente, sens du moi et du je. Cocktail. Essences de fruits de la passion, gin, Jicky de Guerlain, une pincée de Cayenne, deux gouttes de menthe de Ricqlès pour la fraîcheur, enfin une jetée d’angostura pour l’amertume sous-jacente. Shake baby shake and that’s it. A boire mousseux avec des pailles, dans un verre à dents. »

- Serge Gainsbourg

The following two tabs change content below.
Je tweet, je blog, je tumblr, je facebook, je Google+ sur Charlotte et Serge Gainsbourg. Je me souviens être tombée sous le charme de Charlotte dans l'Effrontée, de fil en aiguille, j'ai ensuite développé une passion pour la musique de Serge. Qui j'aime le plus des deux ? Je ne saurais dire.