Monkey, le singe de Jane Birkin

Jane Birkin avait un singe en peluche fétiche qu’elle avait depuis son enfance et qu’elle emmenait partout. C’est lui que nous retrouvons dans les bras de Melody sur la pochette de L’Histoire de Melody Nelson. Serge s’était pris d’affection pour cette petite peluche, et c’est avec lui que Serge repose au Cimetière Montparnasse.

Jane Birkin : « When Serge died I put Monkey in with him in the box to make him feel less lonely and to comfort the children…
When we get to heaven, perhaps it will be Monkey there, with his terrible jockey cap and one eye gone. »

Charlotte Gainsbourg dans L’Express Style, Novembre 2011 : « Ah oui, c’est Monkey ! C’était son singe, son doudou : je l’ai toujours vue avec. Quand mon père est mort, elle l’a glissé dans sa tombe. Monkey nous accompagnait partout… Chaque fois que quelqu’un de la famille partait en voyage, il fallait qu’il emporte une de ses chaussettes, son t-shirt… »

Lou Doillon dans Psychologies, Janvier 2013 : « …Le singe en peluche Monkey qu’il y a sur la pochette de l’album Melody Nelson (album de Serge Gainsbourg dédié à Jane Birkin (Philips, 1971) ndlr), ma mère a dormi avec jusqu’à la mort de Serge, et elle l’a mis dans la tombe avec lui. Mon oncle a pété les plombs : il ne voulait pas que Monkey parte ! »

Monkey, le singe de Jane Birkin

Monkey, le singe de Jane Birkin – Photo de Tony Frank

Serge aimait tellement ce singe, il a même écrit une chanson sur Monkey :

« J’aime ma poupée orang-outang
Orang-outang, ourang-outang
Je l’adore, jamais je ne dors sans
Orang-outang, Orang-outang
Il fait les yeux blancs
Il n’a plus de dents
Mais depuis longtemps
J’aime ce gros dégoûtant
… »

 

 

 

The following two tabs change content below.
Je tweet, je blog, je tumblr, je facebook, je Google+ sur Charlotte et Serge Gainsbourg. Je me souviens être tombée sous le charme de Charlotte dans l'Effrontée, de fil en aiguille, j'ai ensuite développé une passion pour la musique de Serge. Qui j'aime le plus des deux ? Je ne saurais dire.