Après les 2 ventes chez Sotheby’s (dont celle de 2011) et une autre vente à Nantes en 2012, c’est à nouveau une vente aux enchères exceptionnelle qui va avoir lieu le 31 octobre 2013 à 14h30 à Nantes : 129 lots d’objets personnels (ainsi que des documents, des photos, des livres et disques vinyles) ayant pour la plupart appartenu à Serge Gainsbourg. Du plus insolite (un coupe ongle) au plus attendu (une chanson inédite de Jane et Serge, la dernière chanson nous promet-on), cette vente d’objets devrait atteindre des records. Pour s’inscrire et enchérir rendez-vous sur  www.interencheres-live.com

Interview de Jean-Marc Chartier, l’actuel propriétaire des Objets

Quels rapports entretenez-vous avec l’oeuvre de Gainsbourg ?

J’ai personnellement toujours adoré Gainsbourg puis fasciné par Gainsbarre. Je dirais : Gainsbarre pour protéger Gainsbourg. J’aimais le personnage, de ce qu’il s’en dégageait. J’ai eu la chance, le bonheur de le rencontrer et de le cotoyer par l’intermédiaire de Fulbert Serge était un être charmant, agréable et respectueux.

Comment vous êtes vous retrouvé en possession de ces objets ?

J’étais le compagnon de Fulbert de 1981 à 1993 et c’est Fulbert qui détenait tous ces objets et donc lorsque Fulbert est décédé, j’ai gardé ces objets par devers moi. Fulbert a eu ces objets de differentes manières : — soit Gainsbourg les lui offrait — soit Gainsbourg les lui donnait pour faire plaisir — soit Gainsbourg les jetait à la poubelle parce qu’il n’en voulait plus, qu’il ne voulait plus les voir — soit gainsbourg était en colère après telle ou telle personne pour x raisons Fulbert vérifiant les poubelles régulièrement, il récupérait les documents et objets, les mettait de côté, puis les remettait en place. Des fois cela passait, mais des fois Gainsbourg s’en appercevait et les jetait de nouveau à la poubelle. Donc de nouveau Fulbert les reprenait et les gardait, soit malheurement cela partait définitivement à la poubelle. Souvent les poubelles étaient visitées une fois dehors par des fans, des voisins et même les éboueurs.

Où les gardiez-vous toutes ces années ?

Ces affaires étaient chez moi, dans des cartons, tiroirs, sur szq meubles ou sur un mur.

Pourquoi décider de les vendre maintenant ?

Cela fait donc 20 ans que j’ai toutes ces affaires et j’ai trouvé que c’était le moment de s’en séparer et de plus, cela fait donc 20 ans cette année que Fulbert est décédé : c’est donc un clin d’oeil que je lui fais. Et je me dis aussi que c’est donner une seconde voir troisième vie pour ces objets/documents : Gainsbourg puis Fulbert et moi et enfin le futur propriétaire Et également j’ai deux projets qui me tiennent à coeur : l’un comme je suis artiste peintre c’est pour ouvrir mon atelier/exposition et l’autre, un projet de dispensaire en Inde à Bénares pour venir en aide à des enfants handicapés.

Après cette vente, vous restera t’il des objets dont vous ne parvenez pas à vous séparer ?

Déjà avant cette vente j’ai gardé deux micro-cassettes que je vais remettre à Charlotte et si il reste des objets/documents invendus je les remettrai également à Charlotte.

Quelle pièce vous est le plus chère, vous touche le plus ?

— il y a le manège car quand Fulbert montait à l’étage, il mettait souvent en route le manège, du coup un jour Gainsbourg le lui a offert (lot n°65)

— la paire de lunettes, après la mort de Gainsbourg Fulbert les a portées, c’est pour cela que j’ai oté les verres, ils ne correspondaient pas à la correction de Gainsbourg. (lot n°83)

— le dessin de Birkin pour Amours Desfeintes, offert par Gainsbourg après une colère envers… et en lui disant en riant « comme vous avez la même cicatrice  » : en fait Fulbert suite à un accident de voiture il avait une cicatrice sur la joue. (lot n°22)

— le bracelet offert à Fulbert début 1991 à l’espérance (Fulbert adorait les bijoux) (lot n°105)

En fait beaucoup d’objets/documents ont une histoire entre Gainsbourg et Fulbert

Quelle pièce est d’après vous la plus attendue ?

Les micro cassettes (lots n° 37-1, 47-1, 57-1) ainsi que le télégramme (lot n°49)

Avez-vous essayer de contacter les proches de Serge Gainsbourg afin de savoir s’ils auraient été interessés par l’acquisition de certains objets ?

Non je n’ai contacté personne. J’ai eu en contact Margot la secrétaire de Charlotte, j’ai envoyé un sms à Charlotte et j’ai contacté VMA

Etes-vous étonné de l’impressionnant impact médiatique de cette vente ?

Non pas vraiment, déjà il y a deux ans pour la vente chez Sotheby’s , la vente avait eu un impact. Mais je dirai que là, la vente est peut-être différente du fait que ce sont des objets ayant appartenu à Gainsbourg et que détenait Fulbert.

Que répondre à ceux qui crient au scandale ?

Pas grand chose en fait si, une seule chose : si Fulbert n’avait pas conservé les objets et documents offerts par Gainsbourg et si Fulbert n’avait pas récupéré tous ces documents dans la poubelle et bien ces dits documents et objets seraient perdus à jamais. Donc là c’est une nouvelle vie et un plaisir pour un Fan, un collectionneur/fan de Gainsbourg de les détenir. Et c’est aussi quelque part perdurer le souvenir de Gainsbourg.

Les Objets les plus attendus

La minicassette, estimée entre 10.000 et 12.000 euros, qui contient la dernière chanson qui aurait été enregistrée par Serge au piano et Jane au chant :

Intitulée  « Unknown producer » (aussi appelée  « L’Homme de l’ombre ») cette chanson est hommage à Philippe Lerichomme. Elle n’a été jouée en public qu’une seule fois, le 12 octobre 1990 à la télévision dans l’émission « Tous à la Une ».

 » Sur la première mini-cassette, Gainsbourg a enregistré une session de travail. Le chanteur plaque des accords au piano tout en cherchant des paroles. A côté de lui, Jane Birkin lui donne ses impressions. Avec son charmant petit accent, son ancienne compagne lui demande notamment de lui « chanter avec des mots » pour voir ce que ça fait », détaille avec émotion David Richard, collaborateur de la maison de ventes nantaise Talma Enchères, qui a eu la chance d’écouter la bande en avant-première. « Nous gardons l’exclusivité de la diffusion d’un extrait de ce titre pour la vacation. Les internautes pourront donc l’écouter en direct en se connectant à la vente depuis leur ordinateur », annonce David Richard, avant de préciser que la vente présente une deuxième mini-cassette importante. Sur cet enregistrement, qui semblerait être la maquette de la chanson, le chanteur chante le premier couplet en s’accompagnant du piano (estimation de 8 000 à 10 000 euros). » Source : interencheres-live.com lot37-1

Le bracelet en or serti de cinq saphirs que portait Serge lors de cette apparition télévisée le 12 octobre 1990 est également en vente lot105

Les quatre agendas semestriels Hermès de 1980 et 1985 :

« Quatre agendas ayant appartenu à Serge Gainsbourg, des années 1980 et 1985, seront également présentés. En plus de ses rendez-vous avec Coluche, son biographe Gilles Verlant, ses diners avec Jane Birkin et Charlotte sa fille, « Depardieu enfants à la campagne », « cadeau Thomas » avant le « dîner chez Dutronc », l’artiste inscrit également les numéros de téléphone d’Eddy Mitchell et de Jack Lang. Ces calendriers Hermès contiennent aussi quelques bonnes résolutions et autres aphorismes tels que « se raser », « écrire au président » et celui inscrit en date du 21 octobre 1985 : «RATP 4 secondes je brûle un billet … quel chic … moi le … quel choc … ». Les estimations sont de 5 000 à 7 000 euros par agenda. » Source : interencheres-live.com agenda-hermes-gainsbourg

Les feuillets d’un projet de film inédit : Alice et Daddy lot68

Le fameux télégramme à Jane qui inspira « Overseas Telegram » : lot49

Des paires de Repettos Noires et Grises : lot54 lot77

Des Mégots de Gitane : lot33

Présentation Vidéo de quelques Objets 

Tous les lots

Reportages Vidéos sur la Vente


Des objets ayant appartenus à Serge Gainsbourg… par lemondefr

The following two tabs change content below.
Je tweet, je blog, je tumblr, je facebook, je Google+ sur Charlotte et Serge Gainsbourg. Je me souviens être tombée sous le charme de Charlotte dans l'Effrontée, de fil en aiguille, j'ai ensuite développé une passion pour la musique de Serge. Qui j'aime le plus des deux ? Je ne saurais dire.